jeudi 4 août 2016

Guerriers nains. Le seigneur des anneaux.





Voici deux figurines de nains de la marque Games Workshop qui m’ont permis de renouer avec la peinture sur figurines après une pause de dix ans. Ils ont été peints il y a trois ans et inaugurent donc ce blog. Il s’agit à gauche d’un ranger et à droite d’un guerrier archer. Ces figurines en plastique n’ont pas très bonne réputation. 

 Toutefois, malgré une sculpture assez médiocre il est vrai, notamment la cape du ranger, dont les plis, dans le dos de la figurine sont tout sauf naturels, il y a moyen d’en tirer quelque chose avec quelques heures de travail. 
L’objectif était de renouer en douceur avec la peinture, en essayant de réaliser un travail soigné, avec des fondus propres et des visages expressifs. 

S’il est d’usage, en théorie, de donner une couleur dominante à son armée, je ne m’y suis pas plié, pour deux raisons. Tout d'abord, je voulais pour ma reprise tester des teintes différentes. Je me suis efforcé de soigner les socles, ce que je ne faisais pas jusqu’alors. Ceux-ci sont réalisés avec des ardoises et des végétaux récupérés au cours de promenades. La neige est un mélange de bicarbonate de soude et de colle PVA, technique bien connue des modélistes et figurinistes; je me suis contenté de suivre cet excellent tuto.

Ensuite, cela ne correspond pas à ma vision d’une armée naine, où tout combattant est un guerrier aguerri, et non pas un soldat anonyme enrôlé dans un contingent uniformisé.


Au Moyen Âge, chaque chevalier était reconnaissable à ses « armes », c’est-à-dire les symboles héraldiques qui permettaient de l’identifier sur le champ de bataille.

Cette individualisation du combattant noble perdura longtemps, y compris dans d'autres civilisations. Dans le dernier samourai, dont l'action se passe dans le dernier quart du XIXe siècle, chaque guerrier est reconnaissable à son armure et à ses couleurs.


Les samouraï affrontèrent l’armée impériale occidentalisée. Les bienfaits de la « civilisation »… tout soldat est devenu de la chair à canon, un être anonyme, promis à une mort anonyme.

J’espère que ce binôme de nimbus vous plaira. Je me propose par la suite de publier ici des tutos peinture et des tutos socles. Mon niveau de peinture et de soclage, s’il est loin d’être exceptionnel, sera jugé suffisamment honorable j’espère pour intéresser quelques amateurs de figurines.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire