dimanche 2 octobre 2016

Tuto modélisme - décor: réaliser un muret en pierre

Les fières murailles de la Cité Blanche

Salut amis bâtisseurs!

je publie ici un tuto que j'avais déjà édité pour La destinée du Dunedain, forum consacré au jeu de bataille SDA. L'image ci-dessus est quelque peu prétentieuse. Nous allons ici poser les bases et commencer un projet moins faramineux: la réalisation d'un mur... même pas, d'un muret en fait!

Faramir a bien compris l'intérêt de se mettre à couvert
Réaliser un muret agrémentera facilement votre table de jeu et offrira des intérêts tactiques, qui permet des couvertures ou obligera à des contournements.
C'est un projet simple et peu coûteux.
La méthode employée ici pourra être utilisée pour des réalisations plus ambitieuses. J'ai pour projets de réaliser à partir de janvier prochain une table Osgiliath, et je vous ferai un rapport régulier de mes avancées.

Mais entrons dans le vif du sujet!


S'agissant du matériel, vous aurez besoin:
Plaques de Dépron
- de carton fort (3mm ici) et de papier de verre très fin.
- de polystirène extrudé, appelé parfois Depron (vous pouvez en acheter dans tout magasin de bricolage). Il existe des plaques de différentes épaisseurs, les plus fines sont suffisamment souples pour être collées sur une boîte de conserve et la recouvrir afin de faire une tour ronde. Contrairement au polystirène classique, il n'est pas composé de billes et se travaille donc très bien au cutter.
- de colle PVA, d'argile de modélisme (ou enduit de rebouchage).
- d'un bon cutter et d'un stylo à bille.
- de flocage (sable et petits cailloux).
- éventuellement de mousses de modélisme et d'éléments de végétation à l'échelle 28mm.
- de la peinture bien évidemment, avec de vieux pinceaux car la peinture de décor n'est pas de la peinture d'art!

Le Dépron est un formidable matériau et permet, avec un peu de pratique, de faire des constructions de grande envergure. Ici, un magnifique petit château féodal, réalisé par Lapin Rouge, bien connu sur le Warfo et le forum la Bretonnie. Un aperçu de ses réalisations ici; le Monsieur prend aussi des commandes, qu'on se le dise.
La réalisation:

Selon une méthode bien connue des figurinistes et modélistes, après avoir découpé dans le dépron une forme de mur qui vous convient, il faut graver à l'aide d'un stylo les pierres dans le polystirène.
La phase qui demande de la patience: le dessin des pierres sur le Dépron
Pour ma part, contrairement à l'image ci-dessus, je préfère graver les pierres avec un stylo bille, qui permet d'avoir un meilleur aperçu de l'avancée et du rendu du travail accompli. N'ayez pas peur d'appuyer fortement: votre mur n'en aura que plus de relief et cela facilitera le travail de peinture. La photo ci-dessus provient d'un blog de aquettiste ferrovière; la régularité du dessin des pierres se justifie donc. Mais pour l'époque médiévale, il est souvent plus adéquat de casser cet aspect uniforme en gravant des pierres de différentes tailles et de différentes formes. cela rendra visuellement beaucoup mieux! Une fois ce travail terminé, vous pouvez coller à la PVA votre muret sur un morceau de carton (surtout pas de super glue, cela ronge le poly!). Pour l'esthétisme, j'ai arrondi les bords avec du papier de verre très fin, mais en terme de jeu, ce n'est peut être pas une bonne idée, car il sera plus délicat de coller les murets les uns aux autres...

Les murets collés sur leurs socles


Le socle reçoit une couche d'argile de modélisme pour casser l'aspect plat

Zoom sur une partie du mur: ici, un éboulement a été simulé avec des chutes de Dépron

On voit ici l'irrégularité des pierres, qui confère davantage de réalisme au décor
J'ai voulu représenter un mur usé, donc j'ai taillé le poly de manière irrégulière, plus large à la base, de hauteur différente selon les endroits pour donner l'impression qu'il manque des pierres sur le dessus, et j'ai également retiré du poly sur certains endroits de la tranche pour donner le même effet dans le corps même du mur. 

L'étape suivante consiste à bien laisser sécher durant la nuit, en n'hésitant pas à poser un livre sur les murs pour éviter que le carton fort des socles ne soit déformé par la colle humide et ne gondole. Une fois sec, faites-vous plaisir en utilisant cailloux, mousses, terre pour texturer davantage le socle et lui donner du réalisme. 

J'ai ajouté des flocages de diférentes tailles et textures, de la mousse, y compris sur le mur lui-même pour montrer son état d'abandon. Après la phase de peinture, j'ajouterai encore un peu de végétation.

Les murets sont sous-couchés (au pinceau, la bombe ronge le poly). Il n'y a plus qu'à ajouter de la couleur!

Les pierres ont reçu différentes teintes pour rompre la monotonie du gris. En gros, j'ai utilisé un gris de base, et ajouté pour certaines pierres du brun clair,du marron foncé, du beige, du bleu, du vert et même du rose. Des lavis de ces différentes couleurs ont été ensuite généreusement appliqués, et j'ai fait des ombres et des éclaircissements sur chaque moellon. Le sol a été peint en marron et éclairci par brossage; des zones ont été peintes en gris et éclaircies de la même façon.

Une fois la peinture achevée, on peut ajouter encore de la végétation pour rendre le tout plus vivant: ici, de l'herbe de modélisme, des touffes de fleurs et du lierre de la marque Army Painter. 
Le travail est terminé et le mur est prêt à jouer!

En bonus, un tuto vidéo réalisé par LuciusForge sur la réalisation d'un muret: il suffit de cliquer sur l'image!

https://www.youtube.com/watch?v=-cUZFWQM1o8

J'espère que ce tuto vous aura plu et qu'il vous motivera pour réaliser ce genre de petits décors. Je pense que la réalisation m'a pris environ une heure, la peinture par contre fut plus longue (deux heures à vue de pif).
Mon regret pour ce premier muret, les pierres sont encore trop ronde: pour pallier cela, ne pas hésiter à tapoter (assez énergiquement) le mur avec une pierre pour lui donner plus de texture. Bonnes séances de modélisme!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire