jeudi 3 janvier 2019

Dernières figs de l'année 2018!


Bonjour à tous. Tous mes vœux en cette nouvelle année et merci à vous. 5000 vues déjà, c'est pas grand-chose par rapport à de nombreux blogs, mais cela me fait plaisir!

La fin d'année ne m'a pas permis d'écrire beaucoup d'articles mais j'ai pu peindre plus que de coutume! Et surtout m'initier enfin au jeu de figurines Le Seigneur des Anneaux, pardon, Middle Earth désormais, sous la férule d'un maître attentif et pédagogue, Sarn Rhosg, de la Destinée du Dunedain. Un grand merci à lui. 

Notre troisième bataille opposait le Mordor à une alliance d'elfes et de guerriers du Rohan.Voici les forces en présence:

Une armée plutôt populeuse menée par Shagrat chef de guerre
Mon adversaire conduisait un ost regroupant des guerriers du Rohan menés par Grimbold et des elfes menés par Haldir et Rumil. Autant dire que je ne faisait pas le malin.
La phalange bien ordonnée des armées du Bien s'apprête à recevoir le choc des hordes d'orques décidés à en découdre.

Les orques arrivent rapidement au contact, pour éviter les flèches des redoutables archers galadhrims. Les chevaucheurs de Wargs tentent un contournement pour becqueter la bannière elfes mais seront contrés dans leur élan par des galadhrims. Rumil, sur le flanc droit, tente de contenir la vague hurlante bien décidée à franchir le muret. Haldir veut bloquer Shagrat et l'occuper tandis que Grimbold supporte le choc des boucliers noirs.

Rumil, en raison de jets de dés malheureux, se fait submerger par les orques. Cela sent le roussi sur le flanc droit pour les elfes. Gorbag n'est pas très efficace, mais le nombre des orques permet de placer les elfes dans une position critique. Sur le flanc droit, Haldir tombe sous les coups de Shagrat au troisième tour mais Grimbold et ses guerriers abattent au fur et à mesure mes boucliers noirs. Ma phalange est désorganisée, mais Shagrat peut faire la différence et rétablir l'équilibre... du moins, c'est ce que j'espère.
Shagrat, libre de ses mouvements, peut aller au contact. Sa rencontre avec le héros du Rohan terminera mal pour ce dernier. Indéniablement, l'Uruk fut l'homme du match et mérita son surnom de chef de guerre. Le dernier garde noir tombera au champ d'honneur - si tant est qu'un orque puisse avoir de l'honneur. La victoire est désormais à portée de main des orques!
La fin de la bataille est un désastre pour les elfes. Leur moral légendaire leur permet de mourir dans la dignité, avec courage. Rumil, encerclé par cinq orques, tombe enfin. Le reste est un nettoyage en règle. Le dernier Galadhrim à tomber est un lancier, qui essaya en vain de protéger la bannière, qui venait de recevoir un méchant coup de lance d'un orque du Morannon.
Une bataille très plaisante, sur une liste établie par mes soins qui n'a pas trop mal fonctionné. Sarn a eu la gentillesse de me rappeler aux moments cruciaux des relances de dés et des actions héroïques que j'aurais oubliés... si j'ai gagné, c'est grâce à son fair play. Qu'il en soit remercié. Je maîtrise encore mal toutes les subtilités des règles, mais le jeu est vraiment plaisant et très tactique. 

Il était très agréable de jouer avec des figurines peintes. Cette bataille m'a donné envie de réaliser un projet qui me trotte dans la tête depuis longtemps: faire un plateau de jeu digne de ce nom car là, c'est un peu rustique^^. Mais ce projet ne verra pas le jour avant l'été prochain, faute de temps. Si vous êtes observateurs, vous aurez pu apercevoir sur la table de jeu l'arbre présenté dans le précédent sujet enfin terminé. Voici quelques photos:

L'arbre en WIP: racines culptées en Green stuff, tronc peint et pose des premiers "feuillages".
L'arbre terminé, avec un volume de feuillage plus adapté à la taille du tronc et un socle agrémenté de flocage et touffe de modélisme.


Plusieurs heures de travail, peut-être 5h, ce qui n'est pas très rentable mais je trouve que le rendu est très satisfaisant et cela a du me coûter 30 centimes de matières premières...

Jouer incite à peindre! Voici quelques photos de mes dernières réalisations. Bien d'autres sont sur le point d'être achevées et je pense que 2019 me permettra de poster plus régulièrement des figurines peintes issues de divers jeux.

Un nain métal oop peint dans des teintes froides.

La barbe n'est pas très bien gravée, c'est le seul reproche que je ferai à cette figurine qui fut très plaisante à peindre.

Pour changer, j'ai choisi un schéma bleu et framboise qui fonctionne plutôt bien je trouve, ainsi qu'un socle simple.
On reste dans du nain, mais cette fois-ci pour Warhammer Battle. J'ai toute une armée de vieilleries de ce type en métal à peindre, un régal! Des nains avec des trognes comme on n'en fait plus malheureusement chez GW.
Il s'agit d'un guerrier et d'un brise-fer, lourdement armuré. Ces figurines ont un côté old school qui me ravit.

Il reste beaucoup de choses à présenter. Je n'ai pas réussi à achever mon troll pour le concours de la Destinée du Diunedain, mais l'avancement mérite des photos à venir dans un prochain post. De même, j'ai bien avancé mes bandes pour Frostgrave, attaqué les figs Perry de la Guerre de Cent Ans et de la Guerre des Roses... bref, beaucoup de sujets pour le prochain article.

Bonne année à tous, et à très bientôt.



vendredi 12 octobre 2018


Retour en terre du milieu: la boîte de base Battle of the Pelennor Fields, éclaireur uruk hai, tuto arbre, et troll du Mordor.


Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu le temps d'alimenter ce blog. Pourtant, il s'en est passé des choses depuis ma dernière visite.

 I. Le concours de peinture Dagon Hon sur la Destinée du Dunedain.

Le concours sur la Destinée du Dunedain est terminé depuis longtemps, et, pour la première fois, j'ai fini dans les temps avec mon éclaireur uruk. Il m'a valu la seconde place et j'en suis très content. Cette fig OOP fut très plaisante à peindre et j'ai mis le paquet sur le socle, représentant la scène de l'embuscade à Amon Hen.


Eclaireur uruk de l'Isengard.
Le dunedain de Krokaaris qui a remporté la première place, largement méritée.
Vous trouverez les participations en section confirmés et en section novice respectivement ici et ici.

II. Un concours fini, un autre commence: Andrann iùan - L'âge des monstres.

Je participe à un autre concours sur le forum de la Destinée depuis une quinzaine de jours. Le thème est celui des monstres, rien de tel qu'un concours pour se forcer à peindre rapidement une pièce d'envergure. J'ai choisi de présenter un troll du Mordor légèrement converti. Je voulais qu'il ait l'air un peu plus menaçant et j'ai découpé sa jambe gauche pour qu'il prenne appui sur la roche; ce qui m'a contraint à repositionner le pied droit après l'avoir coupé. Il porte une cagoule en cuir, faite sur la base de la tête du troll de l'Isengard dont j'ai limé le casque. La brutalité devant être la caractéristique de ce troll, je l'ai pourvu de la massue.

Troll du Mordor, la bête en action.
L'orque à ses pieds n'est pas dans mon esprit l'une de ses victimes, mais avec un troll... tout est possible. Je pense toutefois ajouter une flèche dans le dos de l'orque pour éviter toute équivoque... à voir. J'ajouterai quelques élements d'armure de Minas Tirith pour compléter le socle qui figure un champ de bataille, et un peu de végétation en dernier lieu. 

Troll du Mordor, WIP. Début de travail sur la peau par de nombreux glacis.




L'objectif est de lui faire une peau allant du gris au rose très pâle. Il y a donc encore beaucoup de travail à faire sur les assombrissements et les éclaircissements. J'ai posé la couleur tallarn flesh puis je travaille par glacis de gris de plus en plus sombre. C'est long mais assez facile à faire.
L'armure a commencé à être travaillée avec un mélange de boltgun métal et de chaos black. Je compte jouer sur les encres pour enrichir le métal, faire des éraflures et ajouter de la rouille. Bref, rien d'original, mais cela prendra du temps.
Pour le reste, seulement du marron, souvent très sombre.
Cette figurine est très plaisante à peindre, mais certaines parties de la peau manquent de texture; elles sont trop lisses, il faudra faire du trompe-l'oeil. La version métal est bien plus fine. J'aurais peut-être dû travailler cette dernière, mais je ne voulais pas commencer une nouvelle pièce en laissant ce troll plus longtemps à l'abandon: je l'avais converti il y a trois ans je pense...

III. Battle of the Pelennor Fields.

J'ai reçu ma boîte achetée en précommande chez Element Games (avec une grosse réduc à la clef... excellente boutique). Cela fait tout drôle de voir une boîte aussi remplie (littéralement à craquer). Je ne reviens pas sur les figurines connues: c'est beau, mais sans surprise. La fig de Theoden semble très belle; à voir une fois montée si elle n'est pas un peu massive comme j'avais cru le voir sur les photos officielles. La gravure en tous cas est splendide, d'une grande finesse dans les détails.

En définitive, il n'y a qu'un truc moche dans cette boîte... les dés Neutral:



Ce qui m'a surtout plu, car c'est ce que j'attendais le plus, ce sont les manuels, livre de règles et livre d'armée.

La mise en page est très belle, cela fait plaisir d'avoir de la couverture rigide, les textes sont aérés, il y a de nombreuses photos (un peu trop du film dans le livre de règles, j'aurais préféré plus de photos de figs: diorama et batailles). Malgré cette dernière critique, c'est vraiment du beau matériel.









Voilà quelques aperçus pour ceux qui n'ont pas encore craqué!

Cette sortie s'accompagne de nouvelles figurines. Celles des chevaliers de Dol Amroth de Forgeworld a du déjà en faire rêver plus d'un. Je vais les commander sous peu, ils sont superbes, quoique la peinture studio soit un peu fade à mon goût.



D'autres sorties sont plus critiquables, notamment les toutes dernières, qui sont à mes yeux très... moches.

Gandalf le Blanc en mode Jedi qui vient de bouffer des champignons...
Gandalf le Blanc, c'était mieux avant...

Et même en gris!

IV. Tuto pour réaliser soi-même sa mousse synthétique (soclage/arbre).

Toujours en réflexion sur la réalisation d'arbres, je vous présente ici une méthode pour fabriquer vous-mêmes à pas cher de la mousse synthétique.

Qui veut faire une forêt doit avoir les ambitions de sa politique! Or, j'ai acheté de la mousse mais cela coûte un bras.

J'ai acheté ce pot récemment pour 14 euros. Je vais vous présenter une méthode qui vous permettra d'avoir l'équivalent de ce pot pour seulement le prix de la peinture qui teintera la mousse.


1. Trouver de la mousse:



2. La mettre dans un mixeur réservé à cet effet (j'ai acheté le mien pour 12 euros chez Action):



3. Ajouter un grand verre d'eau pour alourdir la mousse et la faire peser sur les lames du mixeur:



4. Servez, c'est prêt^^:



4 bis. Voilà le rendu:



4 ter. Cela marche aussi avec la mousse de blister:



5. Préparer un mélange de peinture verte bien diluée avec de l'acrylique à bas prix (le mélange doit avoir la consistance du lait):



6. Mélanger votre mousse dans ce jus:



7. Laissez sécher:



7 bis. C'est prêt:



Alors pourquoi ces reflets blancs? Erreur du débutant: je craignais que sur la mousse noire de blister, la peinture n'accroche pas. J'ai donc passé un coup de bombe blanche sur la mousse avant de la tremper dans la peinture verte. Erreur: la peinture a bien teinté la mousse non bombée, mais n'a pas accroché sur la sous-couche blanche. Il faudra donc que je reprenne au pinceau.

Voilà. J'ai un tronc d'arbre en cours de préparation:



Toujours une base en fil de fer torsadé. J'ai acheté chez Action pour un euro pièce des packs de pâte à modeler durcissante à l'air pour tester... et ça marche.

La pose de la pâte à modeler est assez fastidieuse, il ne faut pas hésiter à la mouiller un peu.

Les racines seront retravaillées à la green stuff, plus adaptée pour ces détails.

Ceci dit, la pâte se sculpte assez bien, même si ce n'est pas du travail d'une folle précision.

Une fois que j'aurai terminé ce tronc et que je l'aurai peint, je vous mettrai une photo une fois la mousse appliquée dessus en guise de feuillage.
Pour rappel, cette technique suppose donc d'investir dans un mixeur (n'utilisez pas celui de la cuisine!) et de la peinture. C'est économique, et cela rend aussi bien que la mousse achetée dans le commerce. En mixant plus ou moins longtemps, vous pouvez faire des mousses de plus ou moins gros calibre. C'est parfait me semble-t-il.

Un long article pour un retour en fanfare. Je serai plus régulier sur le blog, je m'y engage! A bientôt, merci de m'avoir lu.