samedi 3 septembre 2016

Tuto peinture: Elfe sylvestre métal OOP Citadel 1987


Salut à tous,

je vous propose aujourd'hui un tutoriel pour peindre un elfe sylvestre. Mais nous quittons la gamme SDA pour la gamme Warhammer Battle, avec un superbe elfe OOP sculpté par Jes Goodwin. En effet, avec le cataclysme suscité par Âge of Sigmar, qui a lamentablement balayé l'univers si riche et typique de Warhammer Battle, j'ai, par réaction décidé de me constituer une collection de figurines anciennes de ce jeu, qui avait marqué mon adolescence et m'avait fait entrer dans le monde des wargames.Vous l'avez compris, je fais partie du clan des mécontents, de ceux qui pestent contre la politique de Games et le design catastrophique à mes yeux des nouvelles sorties AoS, mais qui se consolent grâce au marché de l'occase et aux marques alternatives.

Prêt à recevoir sa sous-couche!
Voici donc notre elfe. Le guerrier a été soclé par mes soins, avec un socle constitué d'ardoises,d'argile de modélisme pour donner un petit dénivelé, de mousse de modélisme, d'un flocage forestier acheté chez Minisocles que je recommande à tous, et d'un crâne en plâtre de modélisme obtenu par moulage.

Cette figurine superbe représente bien à mes yeux la qualité de la gamme sortie en 1987. Il s'agit d'une figurine de collection, aujourd'hui difficile à trouver à un prix raisonnable. Je n'ai malheureusement pas le bouclier d'origine, mais j'ai déjà une petite idée pour le remplacer, que je vous exposerai lorsque je l'aurai terminé.
Je vous donne ci-dessous sa référence sur le site Solegends, très pratique pour les amateurs de figurines old school comme moi:


La gamme Wood Elves Citadel de 1987 comporte des splendeurs que je suis bien décidé à acquérir progressivement. Si d'ailleurs des lecteurs cherchent à se débarrasser de certains modèles en leur possession, à l'achat ou à l'échange, qu'ils n'hésitent pas à me contacter! Quelques exemples encore avec des images tirées du Catalogue Citadel 1991.

La variété de l'armement et des poses de ces danseurs de guerre donne à chacun un réel charisme.

Quelques guerriers, qui n'ont pas un aspect régimentaire, et ça, on aime bien!
Après cette longue introduction, passons aux choses sérieuses: la mise en couleur! Le but n'est pas de faire de la peinture d'expo, j'en serais de toute façon incapable, mais un bon table top +, dans la mesure de mes capacités. 

1ère étape: les couches de base
La première étape consiste à poser les couches de base après avoir passé sur la figurine et le socle une sous-couche noire, pour donner un aspect plus sombre à cet elfe sylvestre. Avant de commencer, il faut déjà penser aux couleurs que vous allez utiliser et voir si elles se complètent harmonieusement. Ici, il y aura quatre couleurs dominantes (en fait cinq, mais on verra après): le blond des cheveux, le rouge du pantalon, les marron des cuirs et le métallique de la cotte de maille.
La peau est peinte avec un mélange de Ratskin Flesh et de White Scar (33%-67%), pour donner une teinte pâle à notre habitant des forêts. Le visage reçoit déjà quelques poses d'ombre, avec plusieurs passages en lavis, uniquement dans les zones à assombrir, de ce même mélange rééquilibré à 50-50. 
Les cheveux, qui constituent un aspect visuel important de la figurine, sont peints avec un mélange de Balor Brown et de Bleached Bone pour attirer l'oeil (25%-75%). La cotte de maille est peinte avec du Leadbelcher, en prenant soin de ne pas en mettre dans les creux, de même que la lame de l'épée. Le cuir des bottes, épaulières et ceinture reçoit une couche de Mournfang Brown mélangé à de l'Abbadon Black (50-50).
Ma peinture est très diluée afin de pouvoir déjà jouer un peu sur les teintes par aplats successifs et afin de ne pas obstruer les détails. Pour le visage, la sous-couche étant noire et ma peinture peu couvrante du fait de la dilution, j'ai du passer plusieurs couches; mais ceci est de loin préférable à une peinture épaisse. Tout progrès en peinture passe nécessairement par une maîtrise de la dilution; de nombreux peintres talentueux peignent leurs figurines avec une peinture acrylique à ce point diluée que l'on dirait de l'aquarelle. C'est cette maîtrise qui permet des fondus bien réalisés et des nuances harmonieuses.

La première étape est à présent terminée. Bien qu'ayant préparé la figurine en l'ébarbant et faisant attention à ne laisser aucune trace de moulage, on perçoit bien sur la photo que j'ai laissé passer un creux peu esthétique sur la base de la lame de l'épée. Il ne sera plus visible sur la photo suivante car entre temps je l'aurai bouché avec un peu de Green Stuff. 

Seconde étape: pose des premiers effets de lumière
La deuxième étape consiste à poser les premières ombres et les premiers éclaircissements qui vont donner du relief à la figurine. Mais avant cela, je pose les dernières couches de base. Le pantalon reçoit un aplat de Meckrite Red qui se marie harmonieusement avec les teintes marrons déjà présentes. Ce rouge foncé permettra de faire des éclaircissements en douceur et de ne pas aboutir à un rouge trop flashi. Pour varier un peu les teintes de cuir, j'ai peint la besace en Balor Brown qui rappela la chevelure et les manches en Karak stone.
Les pièces métalliques d'armures ainsi que la garde et le pommeau de l'épée sont peints en Hashut Copper, couleur bronze car je veux donner un aspect or vieilli (mais entretenu) aux armes de notre guerrier.
La peau reçoit des glacis (peinture très diluée que l'on "tire" au pinceau sur la zone concernée en partant du point le plus sombre au moins sombre) de Ratskin Flesh dans les zones d'ombres; je passe plusieurs glacis afin par transparence d'obtenir un effet de plus en plus sombre et fondu. Les zones d'ombre présentes entre les doigts sont minutieusement tracés avec un pinceau à la pointe fine. Les cheveux reçoivent un ombrage progressif avec du Zamezi desert dilué, qui permet avec un pinceau fin de ne laisser de la peinture que dans les seuls creux de la chevelure. La peinture étrant très diluée, je passe plusieurs couches de ce jus dans les creux, en inistant sur les creux les plus profonds; par accumulation de couches, les délimitations apparaissent pogressivement. Les cuirs sont quant à eux éclaircis en jouant sur la composition du mélange de base, l'Abbadon Black étant de plus en plus allégé dans le mélange. Enfin, la cotte de maille reçoit sur certaines zones un premier éclaircissement au pinceau (et non par brossage), en évitant toujours de mettre de la peinture dans les creux, car un lavis de Nuln Oil ou de Noir dilué ne redonnera jamais un aspect aussi sombre que le noir de la sous-couche appliquée à la bombe.
Troisième étape: toujours plus de nuances
La troisième étape consiste à approfondir les nuances. Je commence par le visage, car c'est l'élément central de la fig. La peau est ombré avec ajout dans la couleur de base de Mournfang Brown pour finir avec des glacis très dilué de Steel Legion Drab puis de Mournfang pur dans les zones les plus sombres. Les éclaircissements sont fait en ajoutant du blanc pour finir sur un lighning très fin de blanc pur sur les arcades et le bout du nez. Je ne suis pas encore pleinement satisfait des contrastes sur le visage mais je travaillerai cela un peu plus tard, ce qui me laisse le temps de la réflexion (ombrage en ajoutant plus de marron ou un peu de violet? Je ne sais pas encore).
Les cheveux sont assombris dans les creux avec du Balor Brown pur très dilué; je passe plusieurs jus dans les creux jusqu'à obtenir la teinte voulue. Je commence à éclaircir avec du Bleached bone les mèches de cheveux saillantes.
L'armure reçoit sur les zones sombres un lavis d'encre noire (pour donner un effet de relief, ne pas passer le lavis sur toute la cotte) et les parties saillantes au contraire reçoivent une couche de Runefang Steel. L'épée est traitée de la même manière.
Pour le doré, je passe sur ma  base de hashut cooper un lavis d'encre noire, puis je reprend au hashut. J'éclaircis ensuite progressivement sur des zones de moins moins large avec un mélange hashut cooper +  Gehenna's gold (50-50), puis Gehenna's gold pur, puis Auric armour gold pur. Je passe ensuite un très léger lavis d'encre marron dans les creux et je termine par un lighning très fin sur les arrêtes supérieures uniquement en runefang steel. Cela donne l'effet viel or que je recherchais. 
Le pantalon reçoit un  lavis de Nuln oil et j'en repasse une couche dans les creux. Même opérations pour les cuirs et le commence à éclaircir en ajoutant toujours plus de Mournfang Brown à ma couleur de base. 
Je peins également le socle. La pierre classiquement reçoit une base de Dawnstone, que j'enrichirais ensuite avec des jus de mon mélange utilisé pour les cuirs afin de faire un rappel. Le rappel des couleurs est en effet essentiel pour que la figurine s'intègre bien au socle. Dans le même ordre d'idée, je peins donc le sol avec le mélange de base des cuirs, sur lequel je passe un généreux lavis d'encre noire, puis j'éclaircis en Steel Legion drab par brossage puis en Karak stone, couleur de base des manches de la figurine. La mousse est brossée en Caliban Green, reçoit un second brossage en Loren Forest. Je songe depuis le début à faire des rayures vertes sur le pantalon, ce qui constituera donc un ultime rappel des teintes de la figurine sur le socle!
La figurine commence à prendre bonne tournure. La moitié du travail, me semble-t-il, est fait à présent. Je rappelle que le but est d'avoir un honnête table top.

Voilà pour le moment. La suite très prochainement. N'hésitez pas à commenter, cela fait plaisir et le blog est là pour ça. A plus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire