samedi 19 novembre 2016

Arbres 2: modèles entièrement artisanaux!

La forêt de Fangorn par John Howe
Salut à tous,

je poursuis mes expériences de débutant en matière de modélisme et de décors extérieurs. Précedemment, je vous avais exposé un moyen simple et rapide de faire des arbres plutôt réalistes grâce à des kits achetés dans des boutiques de modélisme ferrovière. Plutôt convaincu, j'avais tout de même évoqué l'idée de réaliser des arbres avec du fils de fer torsadé, technique bien connue des modélistes. Je me suis lancé. Il n'y a pas photo: c'est plus long mais c'est vachement mieux. Enfin, je vous laisserai juger. 

Le principe consiste à réaliser un tronc en fil de fer. On trouve d'excellents tutos sur internet. Je vous remets le lien de celui qui m'a paru le plus éloquent, quoique prononcé dans la langue de Shakespeare. Toutefois, les images de la vidéo parlent d'elles mêmes:



Un tel savoir-faire laisse rêveur... J'ai donc tenté de reproduire cette technique, qui se révèle au final assez simple, quoique longuette. A faire devant un film donc! Le visionnage d'une daube m'a permis de ne pas trop perdre mon temps puisque j'ai eu le loisir de réaliser quatre "arbres" en fil de fer. Le mien étant plus épais que dans celui utilisé dans le tuto de notre ami anglais, j'ai obtenu un résultat moins fin mais toutefois suffisant. Je ne tarderai pas toutefois à me fournir en magasin de bricolage car le résultat n'en sera que plus convaincant. J'ai décidé de conserver les trois arbres à droite pour réaliser une petite colline boisée et de me faire la main sur le quatrième, placé sur un socle autonome.


Le socle est réalisé en carton fort de 3mm d'épaisseur, découpé en une forme ovale  puis poncé sur les bords avec un papier de verre ultra-fin. J'ai ensuite découpé des rochers dans du poly extrudé, collé des graviers et un peu de sable et ajouté un morceau de statue du kit des ruines d'Osgiliath moulé en plâtre résine. Après vérification, l'arbre s'incère parfaitement sur ce petit promontoire rocheux.


J'ai ensuite commencé à enduire la structure en fil de fer avec de l'argile de modélisme, mais je me suis très vite rendu compte que cela serait beaucoup trop long. J'ai donc opté ensuite pour de l'enduit de rebouchage appliqué avec un petit outil de modélisme. 


Il faut bien laisser sécher une nuit, puis passer le "tronc" ainsi fabriqué à la bombe noire. Entre-temps, j'ai un peu amélioré le socle, en le texturant avec de l'argile de modélisme pour combler certains creux entre les rochers et créer un peu de dénivelés, du flocage forestier (terreau et petits morceaux de bois broyés, du sable, de la mousse). L'ensemble est à nouveau bombé en noir (après avoir passé une couche de colle PVA diluée sur les blocs de poly, autrement la bombe les fera fondre) et reçoit les premières couches de base. Le tout est ensuite éclaircis par brossage à sec et assombri par lavis; n'hésitez pas à utiliser des teintes très diverses (verts, marrons, gris, etc...).

La base est prête; ne manque plus que le feuillage.

J'ai acheté ces lichens sur LBC et je ne regrette pas cette acquisition!

Il faut ensuite faire des test de disposition du "feuillage", réalisé en lichen de modélisme. Une fois la quantité déterminée de lichen à utiliser, je l'ai retiré de l'arbre et peint avec de la peinture acrylique Pébéo (inutile d'utiliser la peinture Citadel qui coûte un rein pour ce genre de travaux de "gros-oeuvre"). 
Il suffit, une fois que le lichen est sec (mais il faut un peu attendre car le lichen est une mousse qui pompe pas mal d'eau), de le coller avec de la colle PVA. Cela tient bien, et c'est robuste!



La peinture sur lichen: faut y aller franco!

L'arbre terminé, il ne reste plus que quelques éclaircissements à faire sur les pierres.
Une autre vue.
Voilà les amis; je travaille en ce moment sur une petit colline, dont je vous laisse un aperçu par une ultime photo. J'en ferai également un tuto très prochainement. 
Merci, tout commentaire, comme d'hab', est bienvenu.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire